Arcanum Project

Cliquez sur les cartes pour en voir plus

Le Projet

Arcanum : se dit d’une chose méconnue, secrète, taboue.

Du latin, langue de l’alchimie et de la sorcellerie, ce mot a donné naissance à « arcanes » ; terme notamment utilisé pour désigner les cartes des jeux de tarot. Dans la culture populaire, le tarot divinatoire est, de par sa dimension occulte, attribué aux voyantes et autres sorcières.

Une sorcière, c’est quoi exactement ? C’est une figure marginale, bien souvent féminine, à qui on prête certains pouvoirs. Rejetée voire condamnée par la société parce qu’incomprise, effrayante, insoumise, indépendante… Ou tout bonnement jugée dangereuse par le système, pour le système (soit généralement l’Eglise de l’époque). On les chasse et on les élimine, en prenant soin d’en effacer toute trace.

Pourtant, l’Histoire et les légendes sont truffées de personnages féminins à l’origine de grandes choses, tous aussi remarquables les uns que les autres. Mais beaucoup d’entre eux sont méconnus ou oubliés. Dans l’époque moderne qu’est la notre, n’est-il pas curieux qu’un tel tabou subsiste ? Peut-être que la chasse aux « sorcières » n’a pas encore complètement disparu

Aujourd’hui encore, la figure féminine trop affirmée dérange toujours. Le personnage un peu hors-normes parce qu’il ne répond pas aux critères imposés par la société, qu’il cherche à changer une situation qui l’opresse. Ses pouvoirs? Du courage et de la volonté, une trop grande insolence aussi peut-être. « Féministe » en est presque devenue une insulte, au même titre que « Sorcière » et « Harpie ». Certains condamnent, beaucoup méprisent. Finalement, peut-être que les « sorcières » font toujours peur. Parce qu’elles menacent un ordre établi.

Autour du thème des arcanes majeurs du tarot, 22 artistes se sont réunis avec la volonté de rendre une sorte d’hommage à ces figures féminines oubliées, ces allégories de la volonté ou tout simplement ces personnages qui ont su prendre leur Destin en main.

Les Artistes

Je suis Clémence, étudiante en communication visuelle et passionnée d’illustration.

Active au sein de la communauté de dessinateurs Facebook sous le pseudonyme de « Chou à la Clem », et touchée par les sujets de société, j’ai eu envie de réunir divers artistes d’horizon différents autour de ce projet.

Ils sont nombreux à avoir répondu à l’appel : artistes amateurs, étudiants en art ou illustrateurs, ils ont tous en commun d’être aussi passionnés qu’enthousiastes, travaillant dur pour donner vie à leurs idées.

C’est donc avec beaucoup de reconnaissance que je tiens à remercier les 21 talentueux dessinateurs ayant accepté de participer et de m'accompagner dans cette exposition digitale et collaborative :

  • Lÿa
  • Lili Colibri
  • Enalizarine
  • Mademoiselle Kalumis
  • Pink Coconut
  • Ren
  • Celiarts
  • Silène Clarté
  • Calomiel
  • Fei
  • Arthur Plateau
  • KrasnyZMeya
  • Marlène Marques
  • Anna D. Rose
  • Laureen Rooryck
  • Noushka Ecureuil
  • Claire Delépée
  • Shoko Lâm
  • ZLGM
  • Poncho
  • Vicky Pandora

… et vous cher public ! Merci d’avoir pris le temps de parcourir notre travail.

Vous pourrez retrouver les liens de chacun des artistes en accompagnement de leurs cartes respectives.

Livre d’or : Cela vous a plu, ou vous avez une critique à partager ? Laissez votre avis ou un petit mot en commentaire ici si le coeur vous en dit.

Pré-commander le jeu de carte : intéressé par le fait d’acheter des vraies cartes basées sur notre travail ? Une possibilité d’impressions d’art est en cours.
Vous pourrez pré-commander les votres ici.

I - Le Magicien

Le Magicien est une carte à deux visages. Tantôt symbole d'intelligence et de force créatrice, tantôt synonyme d’illusion et de tromperie.

Morgane La Fey, tout aussi versatile, sait aussi bien se montrer alliée qu’ennemie. Encensée pour ses dons et son courage, condamnée pour son insoumission et sa luxure.

Figure confiante mais sauvage, libre et libérée du carcan féodal, n’est-elle pas, au final, simplement un personnage qui refuse de servir, si ce ne sont ses propres desseins ?

Clémence Gouy

II - La Papesse

La Papesse peut être interprétée comme symbole du savoir ancestral, mais aussi de la féminité, des intentions cachée et de la passivité.

La légende raconte que la princesse Salomé charma Hérode Antipas à grâce ses talents pour la danse dans le but de lui soutirer une faveur. Celui-ci lui offrit de lui accorder ce qu’elle désirait : elle demanda l’exécution de Jean le Baptiste, sur les conseils de sa mère pour qui elle agissait telle une marionnette.

De ce fait, elle incarne aujourd’hui aussi bien la figure de la tentatrice sensuelle que celle de la docilité et l’absence de désir propre.

Lÿa

III - L’Impératrice

L’Impératrice, symbole de la naissance et de la création, que ce soit celle d’un projet, d’une ambition ou de la famille. Pour autant, cela implique des choix.

La figure de la reine régente incarne la femme d'aujourd'hui, partagée entre son ambition et sa fonction biologique de celle qui donne la vie.

Une main sur son ventre, l'autre agrippant son sceptre, son expression froide traduit ce dilemme: elle est incapable de choisir si sa priorité va à la couronne ou à son enfant à venir.

Lili Colibri

IV - L’Empereur

L’Empereur est la carte de ce qui est stable, solidement enraciné. Elle est aussi symbole d’autorité et de patriarcat.

Au sein de la famille, cette idée que l’homme est le pilier du foyer et que l’autorité se transmet de père en fils, et en fils uniquement, est durement ancrée depuis des siècles. Ce, en dépit de tout droit d’aînesse.

Pourtant, la fille est aussi là. Elle existe. Sa vivacité d’esprit montre qu’elle est capable d’endosser les mêmes responsabilités. Si tant est qu'on lui laisse sa chance.

Enalizarine

V - Le Pape

Le Pape est la figure de l’enseignant, de par sa patience et sa volonté de transmission.

Il est le détenteur d’une connaissance acquise par l’expérience, en opposition à la connaissance théorique. Il oeuvre pour le bien, dans l’ombre. Il ne recherche pas l’autorité mais garde une grande influence.

Il est le Pouvoir qui provient du Savoir.

Mademoiselle Kalumis

VI - L'Amoureux

L’Amoureux est la carte du choix et des hésitations. Elle est le symbole d’une situation instable.

Perséphone, dans la mythologie Grecque, vit tiraillée entre son mari Hadès et sa mère Déméter, situation qui aura des conséquences sur l’humanité entière.

Un choix sentimental est l'un des plus difficiles. Les critères à prendre en compte sont bien plus complexes que de simples raisons pratiques mais échappent aussi à la rationalité, comme les sentiments portés par les autres. Perséphone est cette figure divisée entre l'amour maternel et l'amour d'un autre.

Pink Coconut

VII - Le Chariot

Le Chariot est une carte positive qui incite à l'avancement dans la vie et l’autonomie.

Cléopâtre est l'image même d'une femme qui a su prendre en main sa propre vie, malgré les difficultés et les normes de l'époque.

La présence des deux chevaux qui viennent vers l'observateur reste sur cette même symbolique : "aller de l'avant".

Ren

VIII - La Justice

La Justice représente l'ordre et l’équilibre, mais aussi la rigidité et l’impartialité.

Pour cette raison, elle arbore une expression neutre. Son armure évoque les codes stricts de la féodalité et le sens moral.

Sa position lui permet d’avoir du recul sur toute situation, à l’image d’un astre dans le ciel qui surplombe le reste.

Celiarts

IX - L'Ermite

La carte de l'Ermite se réfère à tout ce qui est évolution, cheminement intérieur. C’est la recherche de la vérité.

Brahma, dieu de la création dans l'hindouisme, représente la sagesse et la connaissance permettant d’approcher cette vérité.

Silène Clarté

X - La Roue de la Fortune

La Roue de Fortune étant la dixième arcane, elle marque un tournant entre les unités et les dizaines. La fortune peut apporter de merveilleuses nouvelles, tout comme elle peut prévoir de très mauvaises augures.

Au cours de l'histoire, de nombreux symboles ont été attribués au malheur et au bonheur... saurez-vous les trouver dans cette carte ?

Calomiel

XI - La Force

La carte de la Force peut être positive comme négative : la force dans la volonté mais aussi la force aveugle.

Boadicée, reine des Iceni, est une figure forte dans les deux sens du terme. Incarnant d’un côté la bravoure et le courage pour tout un peuple opprimé qu'elle défendra, sa force n'est pas physique : elle est intérieure. Elle a surmonté toutes les tragiques épreuves du destin et trouvé la force de se relever pour guider son peuple dans une révolte héroïque.

Cependant, elle est aussi symbole de force de par sa violence et son désir de vengeance. Considérée comme un reine charismatique mais aussi comme une barbare, une guerrière terrible, c’est dans une guerre meurtrière qu’elle a mené son peuple.

Fei

XII - Le Pendu

Hildegarde de Bingen, religieuse bénédictine, compositrice, femme de lettres du XIIe siècle et docteur de l'Eglise catholique. Elle est décrite comme "l'un des médecins les plus renommés de son temps" et s'y connaissait mieux que quiconque dans le domaine des plantes et herbes médicinales.

Le Pendu représente le dévouement, le dépouillement et une intense activité de l'âme, mais aussi l'utopie et l’absorption totale pour un sujet jusqu'à ce cela en devienne une forme de soumission. Un oubli de soi-même rappelant cette femme qui a dévoué sa vie à tellement de choses "plus grandes" qu'elle.

KrasnyZmeya

XIII - La Mort

— Memento Mori —

"Il est évident que nous nous précipitons vers quelque entraînante découverte, - quelque incommunicable secret dont la connaissance implique la mort." - Edgar Poe

« L’arcane de la Mort » est annonciatrice de changements importants, de transformations et de renouvellements permettant une évolution et un recommencement après l’achèvement d’un cycle. Elle ne fait aucune distinction entre hommes et femmes, tous sont égaux face à elle.

Arthur Plateau

XIV - La Tempérance

La tempérance dans l’excès, l’excès dans la tempérance.

Dans un monde où les religions et la société façonnent, voire même imposent une image de la femme, nous nous retrouvons à nous auto-discipliner pour rentrer dans ces critères. On finit parfois par s'effacer, ne plus faire de choix, et se retrouver prisonnière d'une image qui n'est plus la notre, mais la leur.

Marlène Marques

XV - Le Diable

La quinzième lettre de l'alphabet peut représenter de par sa forme le serpent responsable de la chute d'Adam.

La carte du diable étant la quinzième du jeu de tarot, le personnage de Lilith semble être tout trouvé pour l’incarner : Lilith qui se déguisa sous la forme de ce même serpent afin de se venger d'avoir été chassée de l'Eden pour avoir refusé de se soumettre à son compagnon.

Cette démone de la mythologie juive symbolise à la fois la tentation, les vices mais également la sexualité féminine et l'émancipation de la femme.

Anna D. Rose

XVI - La Tour

La carte de la Tour est annonciatrice de changements radicaux, de chute, de perte et de tragédie.

Blanche de Castille, au cours de sa vie de reine, fit face à de nombreuses difficultés : mariage à 12 ans, mort de 7 de ses enfants, décès de son mari, complot des puissants du royaume et accusations d’adultère.

Elle est pourtant restée jusqu’à la fin, pieuse et aimante, un pilier pour son époux, ses enfants et le royaume de France tout entier.

Noushka Ecureuil

XVII - L'Etoile

"Ce qui fait la nuit en nous peut laisser en nous des étoiles."

Victor Hugo, Quatrevingt-treize.

"Cette obsure clareté qui tombe des étoiles." Corneille, Le Cid; "Cette obsure clareté qui tombe des étoiles." Corneille, Le Cid

Laureen Rooryck

XVIII - La Lune

Aglaonice de Thessalie, considérée comme la première femme astrologue, de par sa capacité à prédire scientifiquement les éclipses de lune.

Naturellement elle est était vue comme une sorcière par ses contemporains qui pensait qu'elle commandait à la lune. Eusse t-elle été un homme, elle aurait probablement été considérée comme un scientifique

L'une des interpretations négatives de l'arcane de la Lune étant l'hypocrisie et le manque de lucidité, ici c'est elle qui en est victime.

Claire Delépée

XIX - Le Soleil

En route vers la cité d'or, un voyageur et son double arpentent le chemin sinueux des épreuves de leur vie. Une voie rayonnante s’offre à eux : y a-t-il une seule montagne que l’on ne puisse surmonter quand on avance ensemble ?

Le fil de la destiné qui trace leur route leur promet l’accomplissement de grandes choses. Mais cet avenir qu’on leur met entre les doigts, miroitant comme l’or, pourrait leur faire oublier que tout ce qui baigne dans la lumière a aussi une part d’ombre. Prudence sur la route.

Poncho

XX - Le Jugement

"On ne pense pas à tout. En voulant perdre Jeanne, publier à travers le monde les erreurs de sa doctrine et ses mensonges, les juges de Rouen ont bien travaillé à sauver sa mémoire... C'est grâce à eux que nous sommes devenus juges à notre tour."

Le Procès de Jeanne d’Arc, Présentation par François Bluche

Shoko Lâm

XXI - Le Monde

Gaia, la Terre, la Déesse Mère.

C'est ce symbole maternel qui a inspiré la représentation de l'arcane du Monde, arcane de la vie et du cosmos.

Gaia tient le monde entre ses mains contre son ventre en signe de protection et de bienveillance.

Vicky Pandora

Le Fou

Le Fou symbolise l’inattendu, l’absence de peur et la liberté malgré les obstacles de la vie.

Il implique qu’il faut savoir avancer même dans les situations qui sembles désespérées, et également accepter les parts d’ombres susceptibles de se cacher en nous, pour mieux pouvoir cheminer avec.

ZLGM